L'Hirondelle rousseline

Crecropis daurica


Ordre : Passériformes

Famille : Hirundinidés


Hirondelle rousseline (photo J. Gonin)
Hirondelle rousseline (photo J. Gonin)

Très proche en forme de l'Hirondelle rustique, elle s'en différencie par son plumage et des mœurs plus rupestres. La calotte, le dos et les scapulaires des adultes sont bleu foncé à reflets métalliques. La nuque et le croupion sont roussâtres, couleur prédominante pour cette espèce vue de dessous. La queue est bleu foncé, les rémiges relativement sombres, les flancs et la gorge finement striés de sombre. Les jeunes sont plus ternes, avec le dessus du corps brun dont certaines plumes sont frangées de roussâtre et le dessous plus pâle. C'est un bien curieux oiseau que cette hirondelle dont la distribution évolue assez différemment des autres. En effet, cette espèce, en 1950, ne vivait qu'en zone méditerranéenne. Pour toute la partie ouest, on ne la rencontrait qu'au Maroc, dans l'Ouest de l'Algérie et à l'extrême sud de l'Espagne. Yeatman, dans l'atlas des oiseaux nicheurs de France (1976), la considérait comme accidentelle. Son statut français a été quelque peu modifié depuis la découverte de sa nidification en Corse en 1962, en Roussillon en 1965 et de divers autres cas prouvés depuis, notamment dans l'Hérault en 1990, dans le Gard en 1970 , en Ardèche en 1979 et dans le Var en 1987. Bien que concernant des couples isolés à l'origine, il semble que depuis une dizaine d'années cette espèce soit devenue régulière comme nicheuse dans tous les départements du sud de la France. Si la bordure méditerranéenne accueille la totalité des couples nicheurs, une tentative de nidification à été enregistrée en Gironde et dans le département de l'Aveyron en 1989.

Distribution de l'Hirondelle rousseline

90 à 100 couples

(Sources Atlas des Oiseaux nicheurs de France, Yeatman, 1976)

Ancien monde - politypique